Enfance et soutien à la parentalité Enfance et soutien à la parentalité

Administration ad hoc pour mineurs

L’administrateur ad hoc est une personne physique ou morale inscrite sur la liste de la cour d’appel de son ressort. Elle est désignée par un juge ou le procureur de la République pour accompagner un enfant dans une procédure judiciaire ou administrative, ou dans le cadre de la gestion de son patrimoine, lorsque ses parents sont en opposition d’intérêts ou ne peuvent le faire.

Être parent
Enfant protégé par une mesure d'administration ad hoc

Un service pour répondre à vos questions

Jusqu’à ma majorité, qui va m’accompagner dans mes démarches ?

Mineur, j’ai perdu un de mes parents, comment va être géré mon argent ?

Je suis victime de violence et j’ai moins de 18 ans, j’ai besoin d’aide

Notre offre de service

L’administration ad hoc permet la représentation d’un mineur non émancipé par un tiers, lorsque, dans une procédure, ses intérêts apparaissent en opposition avec ceux de ses représentants légaux ou lorsque ceux-ci sont dans l’incapacité de le représenter. Sa mission se termine lorsque la décision de justice définitive a été prononcée ou à la majorité de l’enfant.

Représenter l’enfant dans les procédures judiciaires ou administratives :

L’administrateur ad hoc de l’Udaf intervient sur désignation d’un magistrat dans différents types de procédures :

  • En matière pénale, notamment lorsque le mineur est victime de violences physiques, sexuelles ou exposé aux violences conjugales, ou lorsqu’il est lui-même auteur. L’administrateur ad hoc peut être désigné à toute étape de la procédure pénale, par le procureur de la République, le Juge d’Instruction ou la juridiction de jugement ;
  • En matière civile, dans des procédures liées à la filiation ainsi qu’en assistance éducative ;
  • En matière administrative, sur désignation du procureur de la République, auprès de mineurs non accompagnés dans les cas de maintien en zone d’attente ou de demande d’asile adressée à l’OFPRA (L’Office français de protection des réfugiés et apatrides). 

Représenter l’enfant dans le cadre de la gestion de son patrimoine :

  • Sur des actes ponctuels de gestion du patrimoine (ex. vente d’immeuble) ;
  • Pour le règlement d’une succession pour laquelle l’enfant est bénéficiaire ;
  • Pour gérer jusqu’à sa majorité tout ou partie de son patrimoine.

Dans ces hypothèses, le ou les parents sont soit en opposition d’intérêt, soit non diligents, obligeant le juge des tutelles mineurs à désigner un administrateur ad hoc pour défendre les intérêts de l’enfant.

Défendre les intérêts de l’enfant lorsque ses parents ne peuvent le faire

Le Guide méthodologique publié par la Direction des affaires civiles et du Sceau prévoit que l’administrateur ad hoc « veille au respect de la personne de l’enfant, ce qui comprend notamment une vraie prise en considération de sa parole et de ses droits. Il agit dans la mesure du possible tel que des représentants légaux doivent le faire, en lui expliquant chaque étape de la procédure, et en l’écoutant afin de répondre à toutes ses interrogations, questions et appréhensions, et ce, dans un langage adapté à son âge et à son degré de maturité ».

L’administrateur ad hoc de l’Udaf s’efforce ainsi de rencontrer l’enfant autant que nécessaire tout au long de la procédure, et de l’accompagner dans tous les actes de procédure et lors des audiences le concernant. En recherchant l’accord du mineur, selon son âge et son discernement, il choisit l’avocat qui sera son porte-parole, et il fait le lien avec les partenaires (Conseil départemental, services de police et gendarmerie, avocat, juges, notaires, experts médicaux…).


Chaque Udaf tend vers cette qualité d’accompagnement exigée par le ministère de la Justice malgré la faiblesse des moyens octroyés par les pouvoirs publics et les collectivités ne permettant pas de répondre à ces ambitions. L’étendue des missions exercées par votre Udaf est donc fonction des moyens alloués dans le département.  

Les conseils Parentalité

Enfance et soutien à la parentalité Enfance et soutien à la parentalité

Enfance et soutien à la parentalité Enfance et soutien à la parentalité